ЛитМир - Электронная Библиотека
A
A

– Eh bien?

– Eh bien! je m’ai tortillé et j’ai su le nom du joli monsieur.

– Et comment as-tu fait? demanda le Maître d’école.

– Tiens… moi pas bête, j’ai entré chez le portier de la maison de la rue de Chaillot, d’où ce monsieur ne ressortait pas; un portier poudré avec un bel habit brun à collet jaune galonné d’argent… Je lui ai dit comme ça: «Mon bon monsieur, je viens pour chercher cent sous que le maître d’ici m’a promis pour avoir retrouvé son chien que je lui ai rendu, une petite bête noire qui s’appelle Trompette; à preuve que ce monsieur, qui est brun, qui a des moustaches noires, une redingote blanchâtre et un pantalon bleu clair, m’a dit qu’il demeurait rue de Chaillot, n° 11, et qu’il se nommait Dupont. «- Le monsieur dont tu parles est mon maître et s’appelle M. le vicomte de Saint-Remy; il n’y a pas d’autre chien ici que toi-même, méchant gamin; ainsi, file, ou je t’étrille pour t’apprendre à vouloir me filouter cent sous», me répond le portier en ajoutant à ça un grand coup de pied. C’est égal, reprit philosophiquement Tortillard, je savais le nom du joli monsieur à moustaches noires, qui venait chez mon maître chercher de la mort-aux-rats pour les hommes; il s’appelle le vicomte de Saint-Remy, my, my, Saint-Remy, ajouta le fils de Bras-Rouge en fredonnant ces derniers mots, selon son habitude.

– Tu veux donc que je te mange, petit momacque? dit la Chouette en embrassant Tortillard; est-il finaud! Tiens, tu mériterais que je serais ta mère, scélérat!

Ces mots firent une singulière impression sur le petit boiteux; sa physionomie méchante, narquoise et rusée devint subitement triste; il parut prendre au sérieux les démonstrations maternelles de la Chouette et répondit:

– Et moi, je vous aime bien aussi, parce que vous m’avez embrassé le premier jour où vous êtes venue me chercher au Cœur-Saignant, chez mon père… Depuis défunte maman, il n’y a que vous qui m’avez caressé, tout le monde me bat ou me chasse comme un chien galeux; tout le monde, jusqu’à la mère Pipelet, la portière.

– Vieille loque! Je lui conseille de faire la dégoûtée, dit la Chouette en prenant un air révolté dont Tortillard fut dupe, repousser un amour d’enfant comme celui-là!…

Et la borgnesse embrassa de nouveau Tortillard avec une affection grotesque.

Le fils de Bras-Rouge, profondément touché de cette nouvelle preuve d’affection, y répondit avec expansion et s’écria, dans sa reconnaissance:

– Vous n’avez qu’à ordonner, vous verrez comme je vous obéirai bien… comme je vous servirai!…

– Vrai? Eh bien! tu ne t’en repentiras pas…

– Oh! je voudrais rester avec vous!

– Si tu es sage, nous verrons ça; tu ne nous quitteras pas nous deux mon homme.

– Oui, dit le Maître d’école, tu me conduiras comme un pauvre aveugle, tu diras que tu es mon fils; nous nous introduirons dans les maisons; et, mille massacres! ajouta le meurtrier avec colère, la Chouette aidant, nous ferons encore de bons coups; je montrerai à ce démon de Rodolphe… qui m’a aveuglé, que je ne suis pas au bout de mon rouleau!… Il m’a ôté la vue, mais il ne m’a pas ôté la pensée du mal; je serai la tête, Tortillard les yeux, et toi la main, la Chouette; tu m’aideras, hein?

– Est-ce que je ne suis pas à toi à corde et à potence, Fourline? Est-ce que quand, en sortant de l’hôpital, j’ai appris que tu m’avais fait demander chez l’ogresse par ce sinve de Saint-Mandé, j’ai pas couru tout de suite à ton village, chez ces colasses de pays, en disant que j’étais ta largue ?

Ces mots de la borgnesse rappelèrent un mauvais souvenir au Maître d’école. Changeant brusquement de ton et de langage avec la Chouette, il s’écria d’une voix courroucée:

– Oui, je m’ennuyais, moi, tout seul, avec ces honnêtes gens; au bout d’un mois, je n’y pouvais plus tenir… j’avais peur… Alors j’ai eu l’idée de te faire dire de venir me trouver. Et bien m’en a pris! ajouta-t-il d’un ton de plus en plus irrité, le lendemain de ton arrivée, j’étais dépouillé du reste de l’argent que ce démon de l’allée des Veuves m’avait donné. Oui… on m’a volé ma ceinture pleine d’or pendant mon sommeil… Toi seule tu as pu faire le coup: voilà pourquoi je suis maintenant à ta merci… Tiens, toutes les fois que je pense à ça, je ne sais pourquoi je ne te tue pas sur la place… vieille voleuse!

Et il fit un pas dans la direction de la borgnesse.

– Prenez garde à vous, si vous faites mal à la Chouette! s’écria Tortillard.

– Je vous écraserai tous les deux, toi et elle, méchantes vipères que vous êtes! s’écria le brigand avec rage. Et, en entendant le fils de Bras-Rouge parler auprès de lui, il lui lança au hasard un si furieux coup de poing qu’il l’aurait assommé s’il l’eût atteint.

Tortillard, autant pour se venger que pour venger la Chouette, ramassa une pierre, visa le Maître d’école et l’atteignit au front.

Le coup ne fut pas dangereux, mais la douleur fut vive.

Le brigand se leva furieux, terrible comme un taureau blessé; il fit quelques pas en avant et au hasard; mais il trébucha.

– Casse-cou! cria la Chouette en riant aux larmes.

Malgré les liens sanglants qui l’attachaient à ce monstre, elle voyait, pour plusieurs raisons, et avec une sorte de joie féroce, l’anéantissement de cet homme jadis si redoutable et si vain de sa force athlétique.

La borgnesse justifiait ainsi à sa manière cette effrayante pensée de La Rochefoucauld que «nous trouvons toujours quelque chose de satisfaisant dans le malheur de nos meilleurs amis».

Le hideux enfant aux cheveux jaunes et à la figure de fouine partageait l’hilarité de la borgnesse. À un nouveau faux pas du Maître d’école, il s’écria:

– Ouvre donc l’œil, mon vieux, ouvre donc!… Tu vas de travers, tu festonnes… Est-ce que tu n’y vois pas clair!… Essuie donc mieux les verres de tes lunettes!

Dans l’impossibilité d’atteindre l’enfant, le meurtrier herculéen s’arrêta, frappa du pied avec rage, mit ses deux énormes poings velus sur ses yeux et poussa un rugissement rauque comme un tigre muselé.

– Tu tousses, vieux! dit le fils de Bras-Rouge. Tiens, voilà de la fameuse réglisse; c’est un gendarme qui me l’a donnée, faut pas que ça t’en dégoûte!

Et il ramassa une poignée de sable fin qu’il jeta au visage de l’assassin.

Fouettée à la figure par cette pluie de gravier, le Maître d’école souffrit plus cruellement de cette nouvelle insulte que du coup de pierre; blêmissant sous ses cicatrices livides, il étendit brusquement ses deux bras en croix par un mouvement de désespoir inexprimable, et, levant vers le ciel sa face épouvantable, il s’écria d’une voix profondément suppliante:

2
{"b":"125188","o":1}